- 6 - EMBUSCADE : 1ère Réunion de conseil syndical

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

Embuscade

 

Si quelqu'un veut mentir, il éloignera d'abord le témoin. Proverbe toucouleur (Sénégal) 

 

Pourquoi les lâches on besoin d'utiliser des ruses (Get-apens) pour mieux masquer leur magouille ?

EMBUSCADE

1ère réunion de conseil syndical, alias Guet-apens de voyous.

 

Commençons par le résumé : ce fut pour moi, un petit tour et au revoir !!! Je ne suis resté président que le temps de me prendre de sa part et en réunion :  une colère insupportable .

 

Bien évidemment, 2 choses étaient troublantes, non cartésiennes :

  • 1 – les membres du conseil syndical n'avaient rien signalé d'anormal (curieux pour des copropriétaires qui en principes devraient avoir les mêmes intérêts que les miens et que ceux des autres copropriétaires. c'est à dire que 100% de nos décomptes nous soient communiqués )

  • 2 – Le syndic , de même, n'avait rien signalé d'anormal en convoquant l'assemblée générale. Curieux aussi.

 

Bref, en 1994, convoquer l'assemblée générale, la 2ème année de suite (y compris 1993) et cela sans nous  fournir 50% des comptes de nos charges, cela ne les avaient aucunement troublé. Assurément, ils ont du être surpris par a réserve en assemblée du 4 Mai 1994.

 

Je m'étais donc présenté comme membre du conseil syndical. Assurément, ça ne durera pas longtemps. Soyons clairs : J'étais l'homme à éliminer.

 

Cherchant toujours et toujours la transparence, je prépare une façon de travailler sous forme de fiches avec questions et réponses. Question transparence et vous le comprendrez par la suite, assurément  j'ai été servi par : L'obscurantisme pronostiqué par écrit tandis qu'obscurantisme il y avait et qu'il le savait mieux que d'autres puisqu'il payait secrètement ce qu'il n'avait pas à payer  (eh oui, surtout ami lecteur, ne soyez pas troublé)  .

 

Je suis convoqué pour cette 1ère réunion de conseil syndical le 16 Juin 1994.

J'y vais. Ça commence …..

 

Avant même que j'ouvre la bouche et ne dise le moindre mot …ça commence par 2 choses suspectes qui sont :

 

  • 1 - Un long , très long monologue du syndic pour expliquer le fonctionnement d'une copropriété (probablement me prenait-il pour un inculte ? Bref, le maître s'exprimait pour nous briffer ou plutôt , ne soyons pas naïfs et soyons clairs : => pour me prendre en main.(comme quoi il me fallait savoir comment cela fonctionnait ; Ben voyons !!) . Bref, long et long, très long monologue , de quoi endormir celui qui l'écoute (enfin, de quoi m'endormir ). Mais j'ai écouté , comment dire : "religieusement" 

  • 2 – un copropriétaire (M DAUVILLIERS) qui jubilait sur sa chaise. Son GOUROU causait, alors ça devait le rassurer . Ce copropriétaire travaillait dans les assurances . Il y a-t-il un rapport avec l'arnaque à la double assurance ? Je n'en sais rien, probablement que la justice ne s'est jamais posée la question et ne cherchera jamais à se poser la question. Tout au niveau justice étant systématiquement direct à la trappe , direct à la trappe tout comme les 50% des décomptes pendant de nombreuses années  et tout comme ma réserve qui a failli y aller, tout comme les plaintes contre les exactions qu'il m'a fallu endurer .

 

Remarque : dans le PV que le syndic a rédigé, entre autres débilités et omissions , on y retrouve son long très long monologue expliqué dans un paragraphe qui fait une taille non négligeable. Monologue de prise en main pour maitriser probablement la situation.(bref, soyons clair : prise en main et tentative d'intimidation contre celui qui avait posé une réserve trop sérieuse en AG moins de 2 mois avant, autres intimidations et outrances intolérables suivront ..avec notamment tentative de mise à la trappe de ma réserve ..)

Précision : Ce PV rédigé par lui-même n'est pas encore sa lettre d'outrances, elle viendra très vite cette lettre outrancière bourrée de tout et n'importe quoi....

 

Puis, on passe à l'élection du président du Conseil Syndical.

Je dis clairement, que ce n'est pas mon souhait d'être président (mon souhait secret était de détecter ce qui ne collait pas , par exemple : contrôler les comptes). Tous les regards se tournent vers moi pour que j'accepte d'être président. Je fini par accepter. Je suis élu. Alors, le syndic, ayant plus d'un tour dans son sac et ne perdant pas le Nord pour sa chapelle  , propose illico l'élection d'un vice président (avait-il déjà l'intention de me virer ? Je le pense !!) car c'était bien la 1ère fois qu'ils élisaient un vice président. Un vice président est donc élu.

 

Puis, je propose qu'on analyse les questions que j'avais posé en avance et par écrit (système de fiche numérotées pour être archivées sérieusement, avec une case prévue pour la réponse du syndic). Ils trouvent cela ne leur convient pas et ne l'acceptent pas . Donc et en résumé : ils avaient eu au préalable connaissance de ce système de fiches que je proposais, m'ont forcé la main pour que je sois président du conseil syndical et refusent d'analyser mes questions posées dans ses fiches . Pour moi, c'était clair. Je rentre donc chez moi et je démissionne.

 

Une dame (Mme FOUQET) vient me rechercher chez moi . Je répond à cette dame que je n'y retourne que si on évoque au moins les sujets que j'évoquai dans les fiches pré-parées.

J'y retourne …..

Ils acceptent qu'on analyse point par point mes questions.

Le copropriétaire qui travaillait dans les assurance (curiosité) jubilait de plus belle sur sa chaise (je ne blague pas : il jubilait) , puis il a dit qu'il attendait l'évocation de 2 points. Il n'a jamais voulu me dire de quels points il s'agissait.

Bref, je passe en revue les points que j'avais préparé tout le monde se taisait . On aurait entendu une mouche voler … ça devenait insupportable. Malgré tout je vais jusqu'au bout …

 

Puis ce fut la colère contre moi; colère extravagante , insupportable du maitre absolu et intouchable … Une furie cet individu et je n'exagère pas  !!!

 

En fait, et ça je l'ai découvert après, dans les questions que je posais en conseil syndical, j'avais commis un 2ème crime tout aussi étrange que le 1er . Eh oui, j'avais osé évoquer la présence de caddies de supermarché recélés et stockés dans les parties communes. Caddies qu'ils utilisaient pour faire la navette entre leur appartement et les parkings. Assurément et je persiste, pouvoir utiliser ces caddies recélés ils y tenaient comme à la prunelle de leur yeux et milles et une fois plus que de recevoir 100% de leur décomptes. Curieux!!! Troublant !!!

N'est-ce pas troublant des copropriétaires qui tiennent plus a pouvoir continuer tranquillement à utiliser des caddies de supermarché recélés plutôt que de recevoir 100% des décomptes ?

Mais je le dis et le répète, dans mon explication, vous n'êtes pas encore arrivés au bout des surprises.. Il faut assurément avoir la tête sur les épaules pour ne pas craquer, Je vous l'assure. !!!

 

Bref, après la colère insupportable du patron (le maitre absolu et intouchable) j'ai de nouveau démissionné, définitivement cette fois . Et donc, je n'ai été Président que le temps de tomber dans un Get-apens de voyous intouchables qui n'avaient d'yeux que pour leur petites magouilles secrètes (en fait et ce qui est curieux, c'est qu'ils s'auto-arnaquaient) . Je ne faisais assurément pas partie de la famille .

 

Remarque :

Concernant la colère insupportable du GOUROU, je n'ai pas été le seul à devoir la supporter et à démissionner . Mme SÉGUIER a aussi du partir au milieu d'une réunion suite à la colère insupportable du patron. Puis, elle est venue immédiatement s'en expliquer avec moi, après m'avoir appelé à l'interphone. J'y reviendrai probablement par la suite. ..

 

rappel pour ne pas perdre la mémoire, j'y reviens et  je l'ignorai , mais le maître absolu donneur de leçons savait déjà qu'il payait ce qu'il n'avait pas à payer et qu'il truandait déjà un salarié et le fisc.

 

Franchement ma démission du Conseil Syndical n'était que la seule possible , car a quoi bon rester membre d'un conseil syndical avec un syndic à ce point coléreux et qui mène la barque comme il l'entend ? Qu'aurai-je pu faire d'autre ? Courber l'échine et me taire ? Lui donner carte blanche et ne rien contrôler ? Bref, ce n'est pas mon genre de servir de pantin au service de ce monsieur syndic. Il se prenait pour le patron apte à donner des leçons alors qu'il savait qu'il magouillait dans cette copropriété et ailleurs (ce que j'ignorai à l'époque) !!!

 

Lecteurs, je vous préviens vous n'êtes pas encore au bout de votre peine à lire ce qui concerne les débilités et incohérences que le maitre absolu et ses complices m'ont imposé ... bref, ce qu'il m'a fallu supporter tandis que police et justice s'en fichaient comme de l'an 40 toutes mes plaintes sans suite, y compris celles contre les exactions). Y compris la mairie du Kremlin Bicêtre s'en fichait, et curieusement elle était quelque part concernée . Curieux !!! assurément TROUBLANT !!! TRÉS troublant !!!

 

Comme des gamins, des pirates en ambuscade

 image prise sur :

http://img.tfd.com/wn/CE/608E7-ambuscade.gif

 

                                                                 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article