- 57 - Plaise au tribunal des prud'hommes (2) !!!!!!!!!!

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

PLAISE AU TRIBUNAL DES PRUD'HOMMES (2) 

 

      BON, y'a encore du boulot !!!

 

EN cours de rédaction !!!!

 

Je cite : 

"- En conséquence l'avis d'entretien préalable selon les heures médicalement autorisées a été reçu par Mr GILBERT le 14/12/06 (pièce N° 9), pour un rendez vous fixé sur place le 20/12/06 à 14h30. Bien qu'habitant à 2 Kms, il se s'est pas présenté !  " 

Imaginons: disons ce qui n'est pas dit et ce qu'il faut traduire, j'imagine : 

«Il faut bien comprendre qu'il me fallait trouver n'importe quoi pour le culpabiliser, afin de me débarasser définitivement de lui (la culpabilisation de celui qui me dérange car trop curieux, c'est l'une de mes principales compétences car en tant que syndic, j'avais déjà une bonne expérience et cela à marché,  car pendant 7 ans j'ai pu payer en toute tranquilité ce que je n'avais pas à payer ). Donc, bien que sachant que M Christophe GILBERT marchait avec 2 béquilles et bien qu'habitant à 2 Kms,  j'ai prétendu avoir tenté de mettre de l'ordre dans le capharnaüm pour lui envoyer une lettre recommandée au sujet d'une caisse d'espèces que je ne trouvais pas dans le capharnaüm, toutefoids, j'y ai retrouvé le livre de caisse. Il m'a fait une réponse dans la foulée, mais comme c'et moi l'être supérieur car je suis son patron paternaliste, je n'ai pas daigné la récupérer cette lettre recommandée. Donc, il serait malvenu que je puisse lui faire un reproche de ne pas s'être rendu au rendez vous fixé tandis que moi-même je ne réceptionnai pas les lettres recommandées de M Chrsitophe GILBERT et négligeai les courriers déposés dans ma boite aux lettres.":

Je cite : 

"Aujourd'hui il est contesté la formulation de cet avs en ne retenant qu'une ligne finale, sans considérer lla longue liste précautionneuse des motifs de l'entretien prévu, récapitulant les problèmes causés par l'incapacité d'exécuter les tâches contractuelles et les difficultés corrollaires,cela depuis 154 jours. Il est mêrme prétendu qu'il aurait de la part de l'employeur une sorte de "préméditation" de licenciement  .

Et pourtant un entretien préalabkle n'est-il pas considéré comme la première étape concertée d'une rupture probable de contrat ??

Et pourtant fautil rappeler l'article 10 de la covention 3602 qui fixe pour les contrats de plus de six mois (ce n'était pas le cas, puisque Me GILBERT dès son premier jour d'arrêt n'avait qu'un seul mois de service continu) un délai de suspension limité à deux mois ??

Et pourtant avant de prendre la décision de rupture, l'employeur a bien attendu 5 mois le retour, s'étant chargé dans l'urgence de gérer les difficulé"s de remplacement,   TOUT EN MAINTENANT MR GILBERT en seule suspension de contrat, les bulletins émis (pièce N°10) en témoignent."

Imaginons: disons ce qui n'est pas dit et ce qu'il faut traduire, j'imagine : 

«Ne contester que la formulation et ne retenir qu'une seule ligne finale serait une énorme gentillesse de la part de M Christophe GILBERT.  Il faut que vous sachiez que depuis plusieurs années Mr Christophe GILBERT avait des problèmes de santé physique. M Christophe GILBERT m'avait informé dès le 25 mai 2006 qu'il serait hospitalisé fin juillet 2006. En fait, ce nouveau contrat n'est nouveau qu'en apparence car je me trouvais au pied du mur, d'une part, je n'étais pas net avec l'administration fiscale et d'autre part  l'hospitalisation de Monsieur Christophe GILBERT ne présageait pour moi, que des ennuis . Il me fallait sortir de ce guépier, donc j'ai tenté de faire "d'une pierre / 2 coups" . d'une part me mettre  secrètement en conformité avec les règle sfiscales et d'autre part repartir à zéro sur un nouveau contrat avec M Christophe GILBERT pour m'éviter d'énorme ennuis qu'il m'aurait fallu gérer avec un contrat vieux de plus de 14 ans".

Comprenez aussi qu'il est plus facile et moins couteux de se débarasser d'un salarié en contrat depuis moins de 6 mois que de se débarasser d'un salarié en contrat depuis 14 ans.

Pour que cela puisse se faire, et comme je suis un patron paternailste, j'ai moi-même rédigé la lettre de démission de Mr Christophe GILBERT. Lettre que je lui ai fait signer en semaine 25 (fin juin) et en m'assoyant totalement sur le préavvis d'un mois. Par la suite, Mr Christophe se rendant compte de la supercherie a contesté cette démission plus qu'équivoque (oui, je dis bien démission plus qu'équivoque) mais j'ain pris pour habitude de n'accepter aucune contestation. D'ailleurs, comme j'étais syndic et si vous interrogiez un corpropriétaire à ce sujet, il pourrait vous l'expliquer que les contestatires, je les envoie balader et si le contestaire rne se laisse pas faire, rien  absolument rien ne pourra m'arrêter.

Bien sur, un patron VRAIMENT HUMAIN et sachant que M Christophe GILBERT allait être hospitalisé, n'aurait pas réagi comme moi. et aurait attendu  que M Christophe GILBERT soit rétabli pour procéder à un changement de contrat. Mais , je le répète comme j'e n'étais pas clair avec ce travail fictif (M Christophe GILBERT travaillait pour moi et était payé par COFEGI Gestion) , il me fallait faire au plus vite même si je n'égligeai l'aspect humain pour mon salarié. la seule qui compte pour moi, est : moi-même . 

 

Je cite : 

 

"Et pourtant qui pourrait accuser l'employeur de la sorte, quans celui-ci investit dans l'achat d'un nouveau tracteur en juillet 2006. Le moteur du précédent ayant été serré par manque d'entretien de son utilisateur".

 

 

Imaginons: disons ce qui n'est pas dit et ce qu'il faut traduire, j'imagine : 

Bien que j'aimerai pouvoir me défendre en évoquant n'importe quoi. Je ne vais pas inventer un problème du tracteur pour le mettre sur le dos de M Christophe GILBERT, car ce serait malhonête de ma part , et pour cause dans ma lettre recommandée envoyée à M Christophe GILBERT, je n'évoquais pas le tracteur. Donc, déja que je cherche par tous les moyens à charger M Christophe GILBERT, je ne vais en rajouter une couche.

Toutefois, si ça vous intéresse, j'ai toutefois une fin de vie à vous raconter, celle d'AUGUSTE.

Le 30 Juin 2006  .....

En cours de rédaction ...........


 

 

BON, y'a encore du boulot !!!

 

EN cours de rédaction !!!!

 

plaise 2

 

 

 


Commenter cet article