- 8 - La lettre d'outrances

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

LA LETTRE D'OUTRANCES

Un citoyen libre, dans le pays des droits de l'homme,  devrait-il se taire comme dans les pays ou on égorge et ou règne le fanatisme ? Ma réponse : NON

 

Je vous ai déjà prévenu, « accrochez vous aux branches », ne soyez et ne restez pas troublés, ça tangue très fort. Rien n'arrête et ne peut arrêter un GOUROU seigneur qui se croit encore dans ses neurones au moyen âge (il n'a pas du comprendre qu'en 1789, il y a eu une révolution. Qui sait ? Est-il nostalgique du moyen âge ?) . Mais, ne restez pas troublés, il y a longtemps maintenant que j'ai dépassé cette étape. Je persiste : assurément, les neurones des uns ne sont pas les neurones des autres.

Pour mémoire : Résumé succinct de la situation :

  • 1 - «Mon 1er crime» avoir posé une réserve sérieuse en AG de copropriété (objet de ma réserve en 1994 : 50% de nos décomptes à la trappe depuis déjà 2 ans, ça perdurera jusqu'au pot aux roses de 1999)

 

  • 2 - «Mon 2ème crime », du même "calibre" que le 1er. Avoir en réunion de conseil syndical osé évoquer la présence de caddies de supermarché recélés et stockés dan les parties communes.

 

  • 3 - Le GET-APPENS (réunion de CS du 16 juin 1994), puis ma démission lors de ce GET-APPENS . Démission suite à la colère intolérable du GOUROU. (colère dont la lettre d'outrances écrite par lui-même et publiée ci-dessous n'est que démonstrative de ce que j'ai subi oralement et en réunion lors du PV de CS du 16 juin 1994, d'où ma démission du conseil syndical, conseil syndical qui n'avait qu'un but : "Me prendre en main").

 

  • 4 - Avoir demandé au GOUROU de se conformer au règlement de copropriété pour que sa prose soit signée par tous les autres membres du CS (probablement un autre crime, de lèse majesté comme les autres crimes).

 

  • 5 - Le maître GOUROU , ne voulant pas perdre la face, en a obtenu la signature "secrète" de ses complices lors de la réunion de CS du 26 juillet 1994.



Retombons sur terre :"Mon 1er crime" n'était que le "curieux et étrange intérêt" du maître absolu de ne rien faire pour qu'on  reçoive  50% de nos décomptes masqués, la "plaisanterie" à duré jusqu'au pot aux roses de 1999 et "mon 2ème crime" n'était que le "curieux et étrange intérêt" des complices du GOUROU à pouvoir continuer tranquillement à utiliser des caddies de supermarché recélés et stockés dans les parties communes, sans même se poser la moindre question sur le fait qu'en les stockant dans les parties communes, il m'imposaient pour la part de mes millièmes d'en être complice. Ne pas être naïfs : ces 2 crimes d'un autre âge ont très probablement permit aux complices et au syndic de se retrouver sur la même et très troublante longueur d'onde. Et le comble  dans cette arnaque d'une débilité extrême, c'est que mes "2 crimes" n'étaient en réalité que l'intérêt général de tous les copropriétaires.


rappel :
 la non communication de 50% de nos décomptes a perduré jusqu'en 1999 et sans même que l'un d'entre eux (le syndic et les membres du CS (moi j'étais clairement : le pestiféré tout désigné par maître GOUROU, disons : le bouc émissaire bien utile pour masquer ce qu'il fallait masquer ) pense au moindre procès pour enfin obtenir ces décomptes (curiosité parmi toutes les autres curiosités) et même tout sera fait par la suite pour que l'obscurantisme perdure (je m'expliquerai) .  Le tout pour constater le jour du pot aux roses que les 2 seules copropriétés "gérées" par M le GOUROU ont été arnaquées (les 4 autres  qui avaient strictement le même syndic AFU commun aux 6 copropriétés, n'ont pas connu cette arnaque à la double assurance)



Avant de rédiger cet article, je me suis posé de nombreuses questions sur le titre qui convenait .

J'ai pensé à : "- tout est bon comme dans le cochon - aucun complexe, aucune pudeur - le torchon de maître-un professionnel  éclairé et chevronné (il faut le dire à la vitesse de la lumière) - a quoi mène "l'intouchabilité" et les protections secrètes  - surtout ne pas se regarder dans un miroir - le GOUROU s'exprime comme un Dieu qui ne se trompe jamais - les certitudes du GOUROU - comment marquer son esclave au fer rouge - que ne faut-il pas faire pour masquer une magouille - l'obscurantiste aveugle et sans son miroir. - les pays ou égorge (rien que ça !!  ) - comment marquer son esclave au fer rouge "

Finalement j'ai gardé ma 1ère idée pour le titre , à savoir :La Lettre d'outrances 

 


Que dire sur ce torchon (la lettre d'outrances)

Oh, j'en aurai des milliers de choses à dire, mais et je le répète , ça me donne de « sérieux boutons ». je vais donc ne prendre que quelques points , sans même relire le torchon de mon GOUROU  (j'en ferais seulement un copier/coller, ça ne mérite pas plus).


  • 1 – Tout d'abord et pour tenter de donner plus de crédibilité à son torchon , le maître GOUROU ne perd pas le nord car il sait terminer sa prose par des sentiments dévoués. Ma remarque : assurément de tels sentiments dévoués juste à la fin d'une telle prose, c'est TRES superflu et vraiment inutile au regard de ce qui précède ces soi-disant sentiments dévoués . Syons direct => S'il m'avait écrit en formule de politesse et carrément "Pauvre CON" au moins il aurait été plus sincère et "crédible" . Sur ce point l'une de ses complices signataire en secret, ne s'est pas gênée, sa formule de politesse à elle est carrément : "Silencieusement / Mortellement vôtre" (eh oui .. j'y reviendrai . J'ai mis du marron car ça m'évoque la peste brune  )



  • 2 – Droit dans ses bottes (j'ai relu ceci : Syndic présent qui en assume sans faiblir le contenu. concernant le paragraphe au sujet du PV de CS du 15/6/1994. Il tourne autour du pot et n'ose écrire qu'il en a obtenu la copie secrète lors de la réunion de CS du 26 juillet 1994. A le lire et à le croire Il en assume l'entière responsabilité tandis qu'il a sous le coude la signature secrète de ses complices. => Droit des ses bottes il serait, mais peu téméraire en ayant pris la précaution avant d'écrire ce torchon, d'obtenir la signature secrète de ses complices (document signé que je réclame maintenant depuis plus de 16 ans. Quelle galère pour l'obtenir ). Assurément il doit appliquer la devise suivante : Plus on prend l'autre pour un idiot, plus on est crédible. (j'en suis l'auteur, bien malgré moi de cette devise, au regard de tout ce que j'ai enduré, j'ai énormément cogité !!! ) . Assurément il a écrit cette débilité, le jour même de cette réunion de CS. du 26 juillet 1994. Et en prime, j'ai payé pour ma part de millième sa présence lors de cette réunion de Mafieux que rien n'arrête !!!! Surtout ne soyez pas dérouté, ça doit arriver ce genre de débilités dans d'autres domaines . Bref, cette arnaque , elle ne tient pas la route , tout , absolument tout n'est que débilités et incohérences  c'est peut-être pour cela que la justice s'en fou royalement . Qui sait ? Ou alors, il me faudrait, aller sagement consulter une centre médico-psychologique . Ben voyons !! Merci . ça va bien pour la tête. Assurément, il ne perd pas toujours le Nord le GOUROU pour sa chapelle mais sa bousolle n'est pas la mienne.



  • 3 - En sa qualité de « professionnel chevronné » (disons le vite) , il ne serait pas chargé de parfaire ma formation aux règles de la copropriété ; tandis que juste au-dessous , toujours en sa qualité de professionnel chevronné et avec la même certitude de GOUROU intouchable , il écrit que n'ai voté CONTRE aucune résolution en AG du 4 mai 1994 (assurément mon vote CONTRE la résolution sur le Quitus et ma réserve faite en AG a été très vite oubliée, cette réserve elle a du paraître inaperçue le jour de l'assemblée pour qu'il l'oublie aussi vite . Qui sait !! ». Il me demande même de relire ce PV d'AG qu'il reconnaît de ne pas m'avoir envoyé. Comme je n'ai pas de boule de cristal et que je ne suis pas « éclairé »=> je ne pouvais pas relire ce que je n'avais pas reçu . … sauf que …. un copropriétaire m'en a donné plusieurs mois après la copie de ce PV d'AG ou je voyais bel et bien que j'avais voté CONTRE le quitus et je pouvais relire ma réserve. . Donc : mensonge clair et tout autant éhonté que les autres mensonges, sans la moindre pudeur, sans le moindre complexe.

  • 4 - Est-il nécessaire d'approfondir d'autres injures, mensonges et les termes utilisés par M Le GOUROU ? À savoir : Dogmes, pays ou on égorge (rien que ça), pays ou règne le fanatisme , obscurantisme et j'en passe .. bref, c'est bien comme je le dis : Comme dans le cochon tout est bon, surtout ne pas se gêner.



Je vais toutefois reprendre un terme : Obscurantisme (pour les autres termes, c'est tout autant débile)

Résumé sur ce terme : Il me culpabilise sur l'obscurantisme qui va se produire si je persiste à vouloir savoir et comprendre ce qui ne colle pas … Assurément, culpabiliser sur l'obscurantisme qui risque de se produire, le copropriétaire qui demande la transparence (terme transparence écrit dans ma réserve) .. assurément : Il faut le faire !!! Plus fort que le roquefort le GOUROU.


Définition de l'obscurantisme :

Lien =>  http://fr.wikipedia.org/wiki/Obscurantisme

je cite : « Pour les courants intellectuels et politiques progressistes, héritiers de la philosophie des Lumières, l’obscurantisme est une attitude d'opposition à la diffusion du savoir, dans quelque domaine que ce soit.« 



Assurément, sa leçon (parmi toutes les autres leçons) et concernant l'obscurantisme est très démonstrative … Après ma réserve ayant failli aller à la trappe dans cette lettre d'outrances , ce sera 5 ans de galère pour moi , le tout pour aboutir en 1999 au pot aux roses.. et l'obscurantiste, ce serait moi qui demandait la transparence ? Ben voyons !!! Pauvre GOUROU intouchable !!!

je le dis et le répète : assurément, j'ai rencontré un GOUROU et je vous assure, que lorsque vous rencontrer un GOUROU dans votre vie, ça vous marque au FER ROUGE. Bref, dans ce cas, vous pouvez dire Adieu à notre belle et merveilleuse devise républicaine.

 

 

Allez ... ZOU, je publie enfin le contenu du Torchon !!! attachez vous bien et n'oubliez pas : la galère n'est pas finie, la suite ne sera que l'image de ce qui est déja ENORME et cela y compirs jusqu'a l'assemblée de 1999 (jour du pot aux roses).

=================== Le torchon du Maître GOUROU = à voir l'image en bas de page ===================

===== En prime, en écrivant ce torchon, il savait qu'il magouillait déjà dans cette résidence et ailleurs !!!=========

 

 

COFEGI GESTION

4, Avenue Jean-Jaurès

94220 CHARENTON

tel : (1) 43.68.30.56 +

fax : 43.96.55.17

Syndic de copropriété depuis 1975 Réception sur rendez vous

Charenton, le 26 juillet 1994

 

Référence : 67/A/CHO/MC

CATHERINE DELPHINE

LE KREMLIN BICETRE

 

Monsieur CROCHEMORE

44 Rue DANTON

94270 LE KREMLIN BICETRE

 

Conseil Syndical

 

Monsieur,

 

J’accuse réception ce 26/7/94 de votre éième lettre , datée du 22/7/94,

 

Je retire de ce nouveau courrier un sentiment de malaise, d’ailleurs dans lequel j’ai l’impression que vous vous complaisez à outrance.

En vingt ans de carrière je n’ai jamais été confronté à un harcèlement épistolaire aussi frénétique, ; d’abord sur la quantité, tant en nombre qu’en longueur, ensuite sur le fond.

Que de lettres expédiées au syndic, au conseil Syndical, aux copropriétaires par affichage.

Que de propos malsains tenus, d’accusations, d’insultes, de contradictions, de faux départs, de culpabilisations éhontées.

Pour en arriver où ?

Pouvez vous concevoir qu’en démocratie chacun ait le droit d’avoir une opinion, puis accepter qu’elle soit différente de la vôtre ?

Pouvez vous penser que vous n’êtes pas le seul à avoir de bonnes intentions à l’égard d’autrui, et qu’il existe des relations de confiance malgré tout, avec des gens honnêtes ?

Ou n’y-a-t-il que la sacro-sainte méthode CROCHEMORE, l’unique vérité CROCHEMORE, le grand dogme CROCHEMORE ?

Avec de tels principes l’on dérive malheureusement vers l’obscurantisme. L’actualité de tous les jours fournit des exemplaires fanitiques de ceux qui croient en une seule parole et égorge les autres.

 

Pour revenir à vos deux paragraphes :

Compte rendu du 15/6/94

Ce texte a été écrit sous la responsabilité de Syndic présent qui en assume sans faiblir le contenu.

De plus il vous a été postérieurement confirmé par les membres eux-mêmes, qu’il refletait la vérité collective, perçue par tous en même temps (sauf par vous).

Enfin sa diffusion générale est une initiative du Syndic, lassé de matraquage unilatéral auquel vous vous étiez livré par affichage, la première quinzaine de Juin.

Vous avez été destinataire de votre exemplaire, vous n’en recevrez pas d’autre.

 

Assemblée Générale du 4 mai 1994

Le syndic, bien qu’il ne soit pas chargé de parfaire votre formation au droit de la Copropriété, vous invite à relire vos textes.

Penchez-vous donc sur cet article 71 du Règlement de Copropriété et Imprégnez-vous clairement des caractéristiques des copropriétaires à qui la notification du procès-verbal doit être faite sous forme recommandée.

Que découvrez-vous ?

Que cela ne concerne que les opposants ou les défaillants !!

Autrement dit ceux qui ont voté CONTRE ou qui étaient ABSENTS.

Relisez maintenant le procès verbal de l’assemblée lui-même.

Que découvrez vous encore ?

Que CROCHEMORE n’était ni défaillant, ni opposant pour aucune des résolutions. Il s’est toujours abstenu !!!

L’envoi du procès verbal en mode recommandé ne lui était pas applicable.

Quand aux dates et le respect de tous les délais légaux, il faut que vous notiez CLAIREMENT , que le procès-verbal de l’assemblée Générale du 16/5/94 a été notifié aux absents et opposants le 18/5/94, en même temps qu’il était distribué aux abstentionnistes et votes pour, à cette même date.

 

Pour conclure, le temps extraordinaire passé à répondre à vos iniassables critiques, alourdit considérablement les frais de gestion et ne peut vous être consacré plus longtemps.

Nous nous en remettrons donc à un précédent courrier reçu de vous dans lequel, vous annonciez vous retirer de toute polémique et donc de toute intervention nouvelle.

Voilà pourquoi d’ailleurs j’ai pris le soin de vous faire part un peu plus longuement de mon opinion personnelle au début. Celle-ci ne vous sera plus jamais formulée.

 

Veuillez croire , Monsieur , en nos sentiments dévoués.

===================================================================================

Bref: Celui qui reçoit une telle prose cousue d'intimidations, d'outrances, d'injures, d'humiliations, de débilités et de mensonges, tandis que l'auteur magouille en paix   ... OUI, je confirme => Assurément ça marque son homme FER ROUGE et à VIE .. mais et je l'avoue, ce n'est très certainement pas l'effet escompté => ça enlève tout , absolument tout complexe à celui qui reçoit ce genre de prose démentielle  ...Devrai-je le remercier pour autant ? Ben voyons !!!

 

Lettre d'un syndic GOUROU ultra protègé au-dessus de tout

Le nez de MAÎTRE GOUROU s'allonge à vue d'œil !!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article