- 21 - POT AUX ROSES

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

 

  «De la peur de tous naît, sous la tyrannie, la lâcheté du plus grand nombre.»  Vittorio Alfieri

 

POT AUX ROSES

 

 

Encore et encore : Résumé sous une autre forme de la situation déplorable :

 

1 – En AG 1994 , mon vote contre le quitus et ma réserve très sérieuse considérée par Maître Gourou comme nulle et non avenue à tel point que cette réserve serait passée inaperçue (professionnel parait-il non chargé de parfaire ma formation aux règles de la copropriété).

 

2 – Ma réserve et mon vote annulés l'année suivante car dans une résolution n'étant pas à l'ordre du jour j'ai approuvé d'office puis d'autorité l'action de Maître GOUROU et de ses complices signataires en secret d'une de ses débilités. (très forts les voyous et aucun d'entre eux n'a été troublé par mon approbation d'office puis d'autorité !!!).

 

3 – Puis les années suivantes : le même cirque au sujet des décomptes AFU. Cela sans penser à intenter le moindre procès contre le syndic AFU censé ne pas donner ces décomptes et en plus en faisant n'importe quoi pour que ce syndic AFU qui ne donnait pas les décomptes reste en place.

 

4 – Fin 1998, le torchon commence à brûler . Les membres du conseil syndical Catherine Delphine sont à l'évidence informer dès début 1999 (voir PV de CS subliminal), quand aux membres du conseil syndical Parking Danton le subliminal n'existe pas, mais le silence complet est à l'ordre du jour (ont-ils eux aussi été convoqués chez Maître GOUROU ? Pourquoi n'ont-ils , eux aussi rien dit ? Pourquoi ont-ils attendu que Maître GOUROU informe les copropriétaires avec sa convocation troublante pour l'assemblée générale ?  

Ma réponse est là ==> Assurément : Il ne fallaient surtout pas que les coprpriétaires cogitent trop de temps avant l'assemblée, même les demandes d'additif étaient interdites par le membres du CS Catherine/Delphine .. eh oui et en d'autres termes : il leur fallait garder la maîtrise de cette déplorable situation. rappel concernant les demandes d'additifs => Nous sommes en 1999 et la loi SRU n'est pas encore votée

 

5 – Entre temps et avant l'assemblée, ils tentent un arrangement à l'amiable avec le complice (syndic AFU). Pour cela Maître GOUROU n'est pas apte à y aller seul (serait-il peureux ? OH, j'en doute !!) .. il est accompagné d'au moins une personne du conseil syndical Catherine / Delphine. Maître GOUROU et peut-être pour la 1ère fois de sa vie , est confronté à une FIN DE NON RECEVOIR de la part du syndic AFU. Il s'échangent malgré tout des courriers et le miracle (mais quel travail !!! ) à voulu que j'ai obtenu copie d'une lettre écrite par le syndic AFU . Lettre dans laquelle le syndic AFU explique que le détachement de l'assurance de l'AFU lui a été IMPOSE (oui, je dis bien imposé). Bon , sur ce coup Maître GOUROU essuie un sérieux revers. Ce ne doit pas être son habitude à lui de se prendre des fins de non recevoir . Par contre m'en imposer à moi des fins de non recevoir, là, il était ultra « compétent ». La copie de la lettre du syndic AFU qui écrit que cela lui a été IMPOSE, jamais il ne la communiquera aux copropriétaires ...

 

Là, Maître GOUROU et ses complices ont du cogiter , car un de leur  complice (le syndic AFU) refusait de perpétuer l'obscurantisme qui « ne durait que » depuis un nombre impressionnant. d'années déjà. !!!!! Comment allaient-ils faire pour ne pas perdre la face ?

  Désolé de le dire, mais et assurément encore une fois, ils ont du bosser pour faire un GROS nuage de fumée (ou du vent si on préfère) pour convenir à Maître GOROU (bref : comme  ils en avaient l'habitude, le PV de CS subliminal  juste avant et plein d'autres débilités et incohérences )  !!!

Probablement => "Normal" car  les adeptes d'une secte n'osent pas contrer leur Maître GOUROU. la confiance est mutuelle et réciproque . Bref, je vous le dis , le sectarisme c'est dangeures et couplé à l'obscurantisme pronostiqué (eh oui !!) un DÉSASTRE  !!!!!

 

 

6 – Maître GOUROU convoque l'assemblée (début JUIN 1999). Et il annonce à tous les propriétaires que double assurance il y a sur plusieurs années , le tout avec une prose très longue et qui ne tient pas la route (bref, ce baratin => ça me rappelait sa prise en main avec son long, très long monologue en réunion de conseil syndical du 15/06/1994) . Peu importe … Mais comme Maître GOUROU , n'est quand même pas à coté de ses pompes , il ne donne pas les courriers qu'ils se sont envoyées entre syndics. Par exemple, il ne donne pas copie de la lettre du syndic AFU ou on peut lire que le détachement de l'assurance de l'AFU lui a été IMPOSE.

 

Certains savaient depuis plusieurs mois , et ont même prêté main forte à Maître GOUROU pour aller négocier en catimini sans même l'accord des copropriétaitres , donc secrètement  je ne sais quoi comme autre débilité chez leur complice syndic AFU,. Tentatives (au pluriel) infructueuses.D'autres étaient dans l'ignorance totale avant la réception de la convocation pour l'assemblée . Probablement Normal pour certains neurones très curieux => quand sectarisme il y a : il faut tenter de blinder la chose (ça aussi,  je l'ai compris ) Et pourtant s'il avaient été OUVERTS et FRANCS (à défaut d'être maçons) il en auraient clairement parlé dès le mois de janvier 1999 et chacun aurait pu cogiterr avant l'assemblée de juin 1999  => dans le but de les aider pour ne pas se faire avoir ,(je l'ai mis en vert, car cette façon de se comporter aurait été mon principe dans un tel cas de figure ) .

 

7 – L'assemblée à lieu . Je suis présent (pour la 1ère des 2 copropriétés arnaquées Catherine/Delphine). Je ne me suis que très peu exprimé, de toute façon et c'était clair => Je n'étais que le pestiféré . Toutefois j'ai relevés des choses troublantes . Entre autres choses : Mme Carlier à dit en AG que Maître GOUROU était HUMAIN (question humanité sa lettre d'outrances avec les pires mensonges et injures et tous les malheurs de la planète qu'il me fallait lire et supporter  => là, j'ai un doute !! un énorme DOUTE), . J'ai fais TILT sans plus  sur ce genre de réflexion.. (J'étais encore dans "vapeurs" de la dérouillée qu'il m'ont fait subir depuis 1994  … . Bref, sachez que M PERRIN a tenté de faire dire quelque chose à M VILAIN . M VILAIN, bien sur n'a rien dit et est resté muet..

 

 

8 – Qu'a proposé Maître GOUROU en AG ? Je vous le donne en mille => Il a proposé à l'assemblée de faire un procès contre son complice (le syndic AFU), qui s'est remis a respecter les règles tandis que lui Maître GOUROU continuait de payer ce qu'il n'avait pas à payer . J'avais quand même osé évoquer de faire intervenir les assureurs des 2 syndics .. Mais, comme je comptais pour du beurre, cela n'a pas retenu l'attention. Toutefois, dans l'autre copropriété , dont l'AG arrivait après => cela sera proposé .

 

 

Je n'ose imaginer la tête d'un juge sérieux devant un tel procès . Perte d'argent pour les copropriétaires plaignants . Les plaignants avaient payé ce qu'ils n'avaient pas à payer tandis que l'accusé s'était remis à payer ce qu'il devait payer . Le pacte de non respect des règles ayant été rompu par l'accusé !!! Mais, je vous dis , plus rien, absolument rien ne peux m'étonner .. Je suis persuadé que dans les sectes, ça se passe à l'identique ! Mais j'imagine que  les juges doivent en voir des "vertes et des pas mures", je n'en doute pas !!!

Rien, ne trouble un GOUROU (j'en sais quelque chose !!). Ceci dit, il a réussi un truc infernal le Maître GOUROU car après la dose  très impressionante de débilités, d'incohérences et d'outrances que j'ai dû recevoir ==> plus RIEN ne m'étonne.

RAPPEL : ça fait plus de 16 ans que j'attend qu'on daigne me communiquer la copie conforme (signée) de la prose de Maître  GOUROU. Plus de 16 ans que le chantage perdure !!!

  Comme dans une secte : Ils ne sont pas posé la question simple : Pourquoi en sont-ils arrivés là ? Et pour cause, Maître Gourou payait ce qu'il n'avait pas à payer et les adpetes (notamment membres du CS) ne s'en sont même pas rendu compte lors des contrôles.  Troublant !!! Je dis : complicité évidente 

 

M PERRIN qui devait savoir probablement certaines choses troubles (il n'y aurait à la police qu'à l'interroger, au moins interroger quelqu'un plus sérieux que d'autres => ça les changerai probablement les policiers de leur routine!!!) n'était pas d'accord avec cette mascarade. . Puis dans la foulée, quelques jours après il m'a remis dans ma boite aux lettres, copie de sa lettre recommandée de contestation de l'AG 1995 qu'il avait envoyé à Maître GOUROU. Copie accompagnée d'un Post-il ou il avait écrit que c'était un syndic au-dessus de tout soupçon.

 

 

Assurément,et je n'en doute, à les écouter =>  les membres du Conseil syndical n'auraient probablement rien vu venir ? Ben voyons !!!

 

Bon voyons !!!! Comment les comptes de 1995, 1996 auraient-il pu être bouclés puisque double assurance il y a eu pour ces années ? Pourtant , je le répète pour s'apercevoir que Maître GOUROU payait ce qu'il n'avait pas à payer, ils n'avaient nullement besoin des décomptes AFU; Seuls les décomptes de Maître permettait de le détecter !!! Le comble (parmi tous les autres comble, c'est est criblé de combles cette arnaquée) c'est que les membres de 2 conseils syndicaux de 2 copropriétés ne se sont rendu compte de rien . Et il me faudrait encore et encore croire que complicité il n'y avait pas ? Ben voyons . Une dizaines de personnes qui sont chargés de contrôler le Maître GOUROU passe à coté de cela … Curieux !!

 

 

Puis après ce fût mon délit de fuite , 3 mois après !!! Oh, s'ils avaient su , je n'en doute pas , ils auraient attendu 3 mois de plus pour l'assemblée .. ça je n'en doute pas l'ombre d'une fraction de seconde. (oh, vous savez, les langues de bois et les cachotiers à force, vous finissez par vous en faire une opinion, d'autant plus que pour m'aider à me faire mon opinion sur eux => ils y ont mis une dose non négligeable !!!). Mon délit de fuite était en « gestation » préméditée et programmée depuis janvier 1998 et n'est arrivé à terme qu'en septembre 1999.

J'écrirai un article sur mon délit de fuite (achat ailleurs, vente au tribunal de l'occulte auto-constitué + prêts + prêt relais + divers... Bref, pas simple, la aussi une galère … mais j'y suis arrivé !!!!!!.).

 

 

Alors : Ont-ils malgré tout fait un procès contre le complice qui s'était remis à payer ce qu'il devait payer tandis que Maître GOUROU continuait à payer ce qu'il ne devait pas payer ?

=> Je n'en sais rien, car je n'habite plus au tribunal de l'occulte auto-constitué (conséquences de mon délit de fuite) ?

 

Assurément depuis plus de 10 ans qu'ils voulaient faire un procès contre leur complice => Ils n'ont que pu obtenir gain de cause ? Qui sait ? Tout est possible !!! Mais, qu'ils aient gagné ou pas => ont-il expliqué à au moins un juge la galère qu'ils m'ont fait endurer ? Ça personne ne viendra me le dire …je n'en doute pas. Pourtant je fais comme eux parti des arnaqués , quoique qu'il y a une différence de taille , moi j'ai clairement été arnaqué, et eux , en m'arnaquant , ils se sont auto-arnaqués entre eux !!

 

 

Essayons d'y voir clair sur ce qui s'est passé :

 

  • 1 - depuis son arrivée Maître GOUROU aurait eu une entente secrète avec le syndic AFU . L'assurance a donc été détachée de l'AFU pour que ce soit Maître GOUROU qui paie pour la part collective des copropriétés qu'il était censé gérer (contraire aux statuts AFU pour ce qui concerne l'assurance commune à l'ensemble qui devait être payée par le syndic AFU .)

 

  • 2 - Puis ,ne serait-ce pas cela ? =>  il y a eu un grain de sable : Ma réserve en AG 1994 avec tout le cinéma épouvantable (mot qui convient ) de Maître GOUROU fait autour de cette réserve. Maître GOUROU.donneur de leçons toutes aussi débiles  les unes que les autres. Mais et assurément =>  non chargé de parfaire ma formation aux règles de la copropriété (ça : c'est son baratin !!). 

 

  • Puis, je ne sais comment et pourquoi (probablement quand même que ma réserve devait les troubler) , mais ils ont décidé de revenir sur cette entente secrète. Retour en arrière aussi secret que le déclenchement précédent. (je crois savoir que c'est sur ce point que M PERRIN demandait à M VILAIN de s'exprimer en AG 1999. M VILAIN étant resté muet !!!).

 

  • Donc en 1995, il semble que le syndic AFU s'est remis à payer ce qu'il devait payer concernant cette assurance . Pourquoi Maître GOUROU n'a-t-il pas suivi ? Mystère !!Quoique en AG 1999, M PERRIN a posé une question troublante à M VILAIN. Réponse de ce dernier  : Mutisme total.

 

  • Ce qui explique que la double assurance concerne les comptes 1995, 1996, 1997 et 1998. pour les années antérieures (notamment le jour de ma réserve en AG) le problème de fond était déjà là, mais il n'y aurait pas eu double assurance puisque l'accord secret fonctionnait à "merveille", sauf que grain de sable il y a eu . Bref, ils se sont auto-arnaqués et se sont auto-mélangés les pinceaux dans leur arnaque !!

 

Autre curiosité (il y en a à la pelle des curiosités dans cette arnaque , donc si c'était la seule, assurément on pourrait dire que c'est négligeable !!)

=> Dans sa prose (circulaire de fin 1998). Maître GOUROU explique que les décomptes AFU1997 ne sont pas encore connus. Serait-ce à dire que les décomptes AFU 1995 et 1996 étaient connus et arrêtés ? Si oui => Troublant puis que double assurance il y a aussi pour les années 1995 et 1996. !!! Assurément le contrôle des comptes a été fait au lance pierre pendant ces années , mais confiance aveugle ils faisaient en leur GOUROU protecteur, ceci expliquant peut-être cela ? !!! je rappelle pour mémoire, que moi depuis 1994, je n'étais que le pestiféré, il était hors de question que j'aille contrôler quoi que ce soit et quand j'osais malgré tout m'exprimer, je me ramassait très vite => une volée de bois vert !!!

 

  • 2 copropriétés arnaquées à la double assurance, sur 6 copropriétés qui auraient pu l'être en toute logique.

 

Ci-dessous : EXTRAIT du PV de L'AG copropriété Parking concernant cette double assurance (pour l'autre copropriété, disons que c'est du copier/coller). J'étais absent à cette assemblée . A quoi bon y aller quand on est pestiféré et qu'on n'est pas écouté ?

Quelque part, quand j'allais porter plainte dans un commissariat de police, je n'étais guère plus écouté, certes, ils prenaient ma plainte car ils ne pouvaient faire autrement, mais par la suite tout était systématiquement classé en secret et très discrètement (y compris les plaintes contres les exactions).(plaintes ou main courante, mais les policiers qui enregistraient mes plaintes n'étaient pas désagréables, ils me semblait qu'ils faisaient leur boulot )

 

J'étais absent, mais il faut quand même remarquer qu'il y a quand même eu une douzaine de copropriétaire (votes contre + abstention) qui ne semblaient pas d'accord pour se faire embobiner de nouveau dans un procès de plainte contre celui qui s'était remis à respecter les règles tandis que Maître GOUROU continuait de payer ce qu'il n'avait pas à payer .

 

 

On y lit : Les tentatives de solution amiable et la fin de non recevoir (franchement , se recevoir un fin de non recevoir, cela a du sérieusement vexer Maître GOUROU lui qui m'en a tant et tant fait baver avec toutes ses fins de non recevoir . Question naïve => Ne serait-ce pas plus plus son habitude de faire des fin de non recevoir aux autres que d'en recevoir !!!

 

Dans cet extrait concerant la 2ème copropriété arnaquée (Parkings Danton) , on constate malgré tout que la majorité des coprpriétaires ont hésité à se faire berner. Toutefois qu'ont-ils décidé l'année suivante ? Maitre Gourou ayant plus d'un tour dans son sac, a probablement rebondit ? Je ne suis pas voyant, n'ayez crainte, mais j'ai tout simplement l'expérience !!!


 - 1999 - EXTRAIT Du PV Copropriété Parking concernant cette double assurance  + lire l'image en bas de page .

ONZIEME RESOLUTION – LITIGE DOUBLE EMPLOI ASSURANCE

Il est rappelé ce problème qui malgré toutes tentatives n’a trouvé aucune solution amiable, Le Directeur de l’AFU, le Cabinet PETITJEAN, opposant toujours une fin de non recevoir.

Comme le préjudice est copropriété, seule celle-ci peut engager une action dont l’issue sera la détermination des responsabilités et la prise en charge financière du préjudice confirmé.

L’assemblée décide de

  • donner mandat au syndic (art.55) pour ester en justice à l’encontre du cabinet PETITJEAN, Directeur de l’AFUL pour double emploi dans le règlement des primes d’assurance multirisque habitation de 1995, 1996 et 1997 (16095 Frs)

  • si le litige n’est pas résolu par la voie déclaration assurance professionnelle au 1/1/2000

Cette résolution mise aux voix est rejetée car n’obtenant que 4393 voix favorables au 1er tour.

Votent contre : OUDOUL/ING/MALLET/ANTHONIOZ soit 362 voix

Abstentions : LY/PY/GARDES/AVET/BRACHET/ROZANES/MANZENBERG/MAAOUNI/RAUX/BORDE/HARIEL/CHEVRIERE soit 1065 voix

-----------------------------

 Ma remarque : J'étais absent 

-----------------------------

 - 1999 - EXTRAIT Du PV Copropriété CATHERINE/DELPHINE concernant cette double assurance  + lire l'image en bas de page .

ONZIEME RESOLUTION – LITIGE DOUBLE EMPLOI ASSURANCE

      Il est rappelé ce problème qui malgré toutes tentatives n’a trouvé aucune solution amiable, Le Directeur de l’AFU, le Cabinet PETITJEAN, opposant toujours une fin de non recevoir.

Comme le préjudice est copropriété, seule celle-ci peut engager une action dont l’issue sera la détermination des responsabilités et la prise en charge financière du préjudice confirmé.

 

L’assemblée décide de

  • donner mandat au syndic (art.55) pour ester en justice à l’encontre du cabinet PETITJEAN, Directeur de l’AFUL pour double emploi dans le règlement des primes d’assurance multirisque habitation de 1995, 1996 et 1997 (61 751 Frs), au cas où la démarche amiable de régler ce litige par les assureurs professionnels n'aboutirai pas dans les six mois à venir.

    Cette résolution mise aux voix est adoptée par 5574 voix.

     

    Votent contre : PERRIN/OUNNAS soit 257 voix.

    Abstentions : CROCHEMORE/CHEVRIERE soit 327 voix

    Mr CROCHEMORE regrette que les dossiers et lettres COTICA n'aient pas été joints au livret.

 

-----------------------------

Ma remarque : En copropriété s'abstenir revient en quelque sorte à voter CONTRE. Bof, en l'occurrence c'est la même chose.

COTICA, je ne sais même ce que c'est . BOF, je regrette surtout que le courrier du syndic AFU (PETITJEAN) envoyé à COFEGI n'ai pas été joint avec la convocation, mais ça, ce n'est pas écrit par MAÎTRE GOUROU car dans ce courrier on peut y lire que le syndic AFU écrit que morceler les assurances lui avait été IMPOSÉ. Courrier que j'ai  réussi a obtenir par une prouesse incroyable. Je laisse le syndic AFU (PETITJEAN) le communiquer de lui-même ce courrier qu'il a adressé à COFEGI. Au passage , ils ont quand même discrètement récupéré ma proposition de s'adresser aux assureurs professionnels. Mais ces assureurs ont-ils eu connaissance de ce qu'il ma fallu supporter ? J'en doute.  

-----------------------------

Au total pour les 2 seules copropriétés gérées par MAÎTRE GOUROU et avec des comptes maîtrisés par de curieux "éclairés" que rien n'intriguait, c'est une perte de 77846 FRS (les 2 copropriétés réunies , c'est à dire : Parkings + appartements).  Rappel : pas de problème pour les autres copropriétés gérées par d'autres syndics.

-----------------------------

Je m'adresse aux copropriétaires des 2 copropriétés concernées (Catherine/Delphine et Parkings Danton), je leur dis : Alors, ce procès , plus de 10 ans déjà => vous en êtes OU ?  Avez vous réussi à embobiner un juge ?  ou les assurances des 2 syndics complices ? Avez vous reçu le moindre  Kopek en dédommagement ? Avez vous eu au moins la pudeur  et la dignité d'expliquer à un juge la galère qu'il m'a fallu endurer tandis que vous en fichiez comme de l'an 40 de tout ce qu'il me fallait supporter ?

Mesdames et Messieurs les copropriétaires du 42/44 Rue Danton 94270 Le Kremlin Bicêtre => et en prime : vous vous en amusiez bien , n'est-ce-pas ? (voir notamment le mot très curieux de Mme Magnette se terminant avec un humour curieux qui ne cache pas sa perversité , je cite : "mortellement/silencieusement vôtre").Assurément pour certains, vous vous en amusiez => Moi pas !!!

Image ci-dessous : 1999 - EXTRAIT Du PV Copropriété Parking concernant cette double assurance 

 

 extrait AG parking 1999

Image ci-dessous : 1999 - EXTRAIT Du PV Copropriété CATHERINE/DELPHINE concernant cette double assurance 

 

ag cath-delphine 1999

 

 

Commenter cet article