- 31 - MESSAGE AU VOISINAGE

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

 

 

Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?  Jane Austen

 

 

ci-dessous l'image de l'expression de ma fille (voir en bas de page).


Je vous « rassure » ce MOT AU VOISINAGE n'est pas resté longtemps affiché dans le hall d'entrée  … Heureusement qu'elle en avait écrit plusieurs exemplaires , ce qui m'a permis d'en récupérer un et de le conserver ...


Assurément,la Famille Crochemore n'avait plus le choix et a finit par partir (mon délit de fuite, avec femme et fille , du tribunal de l'occulte auto constitué situé 42/44 Rue Danton 94270 le Kremlin Bicêtre)



Cette expression de ma fille, n'a pas été téléguidée , ne fusse que la moindre seconde par moi (ce n'est pas mon genre de téléguider les autres, je ne demande rien et si on ne me donne rien, je n'attend rien. En d'autres termes : je ne quémande pas car ce n'est pas écrit dans mes gênes, mais et aussi me taire n'est pas écrit dans mes gênes ).



Il me faut quand même reconnaitre une chose:



c'est que ma fille quelque part, s'exprime mieux que moi , mais à ma décharge ==>



- C'est que ma fille est la fille d'un ingénieur qui n'est rentré en 6ème qu'en retard et après avoir eu un enseignement primaire désastreux de la part d'un instituteur déboussolé par notre très troublante république (une histoire de curé et d'instituteur, bref, une histoire de laïcité dans un pays soi-disant laïc ) . Instituteur qui curieusement s'appliquait énormément pour les cours de civisme et de morale républicaine, mais mettait presque 1 journée complète à nous faire une dictée de 10 lignes (eh oui, rien que ça ... assurément  !!!).



et



- que moi, je ne suis que le fils de très petits paysans Cauchois (je ne dis pas Normand mais Cauchois car quelques différences il y a ). Eh oui, le Cauchois est ma « langue » maternelle (est-ce là aussi un crime? Qui sait ? Dans cette très troublante république, plus rien ne peut dorénavant m'étonner)



Au passage => une petite leçon de Cauchois uniquement réservée aux seuls initiés (phonétiquement parlant . Bref, notre regretté BOURVIL, j'en suis persuadé comprendrait !!) :

"vant de Tiyer la vaque va tracher un scialle d'iaille po do ner à bé au jouat." (ma "langue" martennelle) . 

 

Mais ne rêvez pas, si je suis allé en 6ème , c'est que j'avais un frère ainé (mon frère = 1er du département au certificat d'étude, mais il s'est arrêté là, tout comme mon père et la mère de mon père à la fin du 19ème siècle). Sinon, gueux paysan je serai resté , ce que quelque part, je suis encore, je n'en doute pas  !!



BOF ! et assurément =>  Pauvre France !!!

 

Bon, vous n'êtes pas encore arrivés au bout de vos peines à me lire, car le reste (les articles qui suivront)  ne seront guère plus "glorieux", ce ne sera après tout que les débilités et incohérences qu'il m'a fallu supporter et même je risque d'en oublier ....  car avec les pervers (ça je l'ai aussi compris) , le tout et n'importe quoi ne s'arrête pas comme ça par enchantement !!! mais : soyez patients !!!

 

PS : Mon instituteur était au début un TRES bon instituteur , mon frère ainé (10 ans de plus que moi a eu le même instituteur !!), mais entre temps, entre mon frère et moi (10 ans d'écart), il s'était passé des choses curieuses dans notre très troublante république . Choses qui ont déboussolé l'intituteur qui en était même arrivé à refuser que l'inspecteur rentre dans sa classe, lequel inspecteur repartait bredouille . !!!

 

 

  Ecrit par Géraldine

 

LA FÊTE DES VOISINS :

Assurément, ils étaient à la fête et s'en amusaient bien de ce qu'il me fallait supporter et pendant ce temps, il n'était nullement question de m'envoyer dans un CMP (Centre Médico-psychologique) , ça arrangeait tout le monde ou presque .. Ils avaient leur IDIOT du VILLAGE (MAÎTRE GOUROU l'avait décrété, donc ça leur suffisait) => MOI PAS !!!

 

 

L'image a été prise ici :

http://chapelledbdf.files.wordpress.com/2009/12/voisinage.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article