- 45 bis - RÉCAPITULATIF d'une EMBROUILLE. (2 ème partie)

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.  Amélie Nothomb

RÉCAPITULATIF d'une EMBROUILLE. (2 ème partie)

 

 

Début 2007

M Christophe GILBERT se retrouve donc au chômage.

Il disposait d'une feuille ASSEDIC, qu'il n'a même pas déposé car il percevait des indemnités journalière puisqu'il était en arrêt de travail pour raison de santé.

Un filou (il y en a un certain nombre en France) aurait tenté de toucher à la fois les ASSEDIC et les indemnités journalières. D'ailleurs, est-ce au moins et en partie cumulable ? Je l'ignore !!!

Puis il a été mis en invalidité de travail par un médecin conseil (invalidité à 79%)

Donc, il ne pouvait plus à partir de cette mise en invalidité , exercer une profession quelconque au regard de ses compétences techniques.

Actuellement M Christophe GILBERT est en difficultés financières et ne touche plus que l'équivalent d'un demi salaire.

Et bien sur, MAÎTRE GOUROU ira probablementexpliquer aux naïfs, qu'en juin 2006, M Christophe GILBERT aurait démissionné de lui-même pour des raisons personnelles , tandis que M Christophe GILBERT connaissait (comme son MAÎTRE GOUROU qui était informé) son état de santé.

La "démission" de M Christophe GILBERT lui faisait perdre bon nombre d'avantages, et il faudrait croire qu'il l'aurait décidé de lui-même !!! !!! Ben voyons !! En prime, il serait probablement l'idiot du village de MAVES comme je l'étais au tribunal de l'occulte auto-constitué du Kremlin Bicêtre ..

Assurément, la devise que j'ai cogité au tribunal de l'occulte auto-constitué (j'avoue que sans les voyous du tribunal de l'occulte auto-constitué, je n'aurai jamais cogité cette devise) :

"Plus on prend l'autre pour un idiot, plus on est crédible"

==> fonctionne à merveille et milles et une fois mieux que notre belle et merveilleuse devise républicaine.

Question peu naïve :

la "démission" de M Christophe GILBERT n'aurait-elle pas de curieuses ressemblances avec mon approbation d'office puis d'autorité de l'action de MAÎTRE GOUROU et de l'action de ses complices. le tout avec aucune contestation possible, même de la part de 3 autres copropriétaires, dont le président.

 

IMAGE N° 1 : LA LETTRE D'embauche par COFEGI GESTION : 

M Christophe Gilbert y souligne :

-  Un problème de coefficient qui n'aurait que rétrogradé dans le temps. Curieux !!! Assurément, quand la compétence rétrograde, c'est que problème sérieux il y a !!!! D'ailleurs , est-ce que ça arrive souvent qu'on dégrade la qualification d'un salarié ???? J'en doute !! mais avec MAÎTRE GOUROU, je sais, par expérience,  que rien ne doit surprendre !!

- Quand à la longue et "fructueuse collaboration", après l'entourloupe de la "pseudo-démission" elle s'est soldée par un solde de tout compte de 10 €28

 embauche Christophe GILBERT

==============================================

IMAGE N° 2 : Cession des parts COFEGI en 1993 : 

- COFEGI GESTION Cède ses part à Monsieur OUIRA Christian ou plutôt en interprétant => M OUIRA Christian  s'auto-cède 40 parts. 

- A l'époque M OUIRA n'habitait pas au château mais à MONDOUBLEAU. Probablement normal car le château était à restaurer et peut-être inhabitable ?

- Le cessionnaire (c'est à dire : celui qui reçoit les parts) devient propriétaires des parts avec tous les droits et obligations qui y sont rattachées (mon commentaire : assurément, il devait y avoir plus de droits que d'obligations).

- Régularisation par MAÎTRE GOUROU 15 ans après !!! Troublant :::

DOCU GREFFES DE CESSATION D ACTIVITE EN NOVEMBRE1993 

==============================================

IMAGE N° 3 : Suivi médical de M Christophe GILBERT de 1996 à 2002.

- pour une embauche en 1992, la visite médicale d'embauche ou première visite est en 1996.  Curieux !!! en 2006 avec le nouveau contrat, MAÎTRE GOUROUcomme a son habitude trouvera une "ficelle" pour expliquer le manque de visite médiale d'embauche (j'y reviendrai).

- à partir du pire moment (en 2002), il n'y a plus de visite médicale et pourtant ce sera à partir de là, que M Christophe GILBERT aura des problèmes de santé et sera hospitalisé . TROUBLANT !!

Historique médecine travail 

================================================

IMAGE N° 4 : l'une des preuves d'hospitalisation en 2004 de M Christophe GILBERT.

 

- Comment, un patron qui a un salarié qui est hospitalisé ne pourrait pas être au courant que problème de santé , il y a ?

- Comment un patron qui "sauve" son salarié d'un empoisonnement (avec notamment de la cortisone) ne serait pas au courant que problème de santé de physique M Christophe GILBERT avait ?

l'une des preuves d'hospitalisation en 2004 

================================================

 IMAGE N° 5 : Un PATRON s'auto-félicitant d'avoir sauvé son salarié.

on peut voir que  MAÎTRE GOUROU (entre autres perfections non publiées, il y en a trop , quand on est parfait dans ses neurones, tout est bon !!!) aurait sauvé de l'empoisonnement en 2004/2005 son ex-salarié. Et en 2011, il sait évoquer les prétendus mensonges de M Christophe GILBERT sur son état de santé.

 

- sauvé - d'un empoisonnement

==================================================

IMAGE N° 6 : Un PATRON qui en 2011 et  entre autres noms d'oiseaux et de chiens , parle de mensonge de son ex-salarié sur son état de santé physique !!!

Assurément, il a vite oublié qu'il l'avait sauvé d'un empoisonnement (y compris avec cortisone)  en 2004/2005 et oublié aussi l'hospitalisation de M CHRISTOPHE GILBERT ces mêmes années, puis une reprise de travail tandis que la médecine du travail n'a pas été sollicitée. Bref, comme à son habitude, il ne voit que ce qu'il veut voir !!! 

CHATEAU DE VILLETARD 002 

===============================================

IMAGE N° 7 :  Brouillon de la démission de M Christophe GILBERT.

Document présenté à M Christophe GILBERT fin juin 2006, tandis que le document "officiel" est daté du 31 mai 2006 . Document brouillon non écrit par M Christophe GILBERT

LETTRE DE DEMISSION FAITE PAR OUIRA BROUILLON

================================================

IMAGE N° 8 :  Pseudo-démission dite officielle .

Aurait été remis en main propres par M Christophe GILBERT le 31 mai 2006 tandis que M Christophe GILBERT était en vacances.

MAÎTRE GOUROU aurait un document signé par M Christophe GILBERT, tandis que M Christophe GILBERT n'a pas signé "son" exemplaire !!!

LETTRE DE DEMISSION FAITE PAR OUIRA

 ===============================================

IMAGE N° 9 : DERNIÈRE Feuille de paie COFEGI GESTION

C'est en fait un solde de tout compte et il n'y a aucune indemnité quelconque (sauf congés payés, ce qui est un minimum). Aucune indemnité = probablement normal car démission fortement suggérée par le rusé et filou  MAÎTRE GOUROU  qui a plus d'un tour dans son sac !!!! Et comme M Christophe GILBERT aurait démissionné pour de curieuses raisons dites personnelles fin juin 2006, il n'avait que peu d'ancienneté sur ce nouveau contrat . Futé MAÎTRE GOUROU.

Solde de tout compte COFEGI 

===============================================

IMAGE N° 10 : 1ère feuille (1ère, il faut le dire aussi vite que le reste) de paie de M Christophe GILBERT au 31 juillet 2006 (1er au 31 juillet 2006).

En fait, il y a 2 feuilles de paie pour le mois de juillet 2006, l'une remplaçant l'autre !!!

 

1ère feuille paie (bis) Villetard

 

1ère feuille paie Villetard 

================================================

IMAGE N° 11 - Pas de garantie de salaire pour M Christophe GILBERT

 

- 1 - En aurait-il bénéficié, s'il était resté en contrat avec COFEGI GESTION ?

- 2 - Si oui, puisque M Christophe GILBERT (et son patron : MAÎTRE GOUROU) savait qu'il allait être hospitalisé en août 2006, en signant sa pseudo-démission, M Christophe GILBERT a-t-il été informé de cette perte de garantie de salaire ?

- 3 - Ne serait-ce pas une ruse habituelle de plus de MAÎTRE GOUROU ? 

perte garantie emploi

===============================================

IMAGE N° 11 bis - L'Hospitalisation de M Christophe GILBERT était programmée dès le 25 MAI 2006

 

- Hospitalisation programmée avant que ne soit rédigée la prétendue démission pour raisons personnelles. (prétendue démission pour raisons dites personnelles datée du 31 MAI 2006 et brouillon présenté à M Christophe GILBERT fin juin 2006 !!). 

- 4 à 6 mois d'arrêt de travail étaient déjà programmés.

hospitalisation programmée pour le 31 juillet 2006

==================================================

IMAGE N° 12 - Refus de la contestation par M Christophe GILBERT des sa démission.

 

- 1 - M Christophe en arrêt maladie (arrêt prévu avant la soi-disante démission puisque M Christophe GILBERT et donc MAÎTRE GOUROU le savaient depuis fin MAI, c'est à dire avant le 31 mai, preuve à l'appui.. j'y reviendrai  ) constate qu'il perd des avantages (probablement la garantie de salaire).  Il conteste sa prétendue démission.

- 2 - COFEGI GESTION aurait une lettre de prétendue démission pour raisons dites personnelles signée par M Christophe GILBERT, mais ce dernier n'a jamais signé la lettre en sa possession (assurément, méfiant il devait être et il avait raison).

- 3 - Les dites raisons personnelles de M Christophe GILBERT (voir lettre de démission rédigée par MAÎTRE GOUROU) ne sont-elles pas et en réalité les raisons suivantes ? , je cite :

 ' ...Il a été décidé de mettre un terme aux opérations sur le Loir et Cher...."

refus par COFEGI de la contestation démission

===========================================

IMAGE N° 13 - Convocation par la Médecine du travail, à la demande de M Christophe GILBERT.

Cette convocation est bel et bien à la demande de M Christophe GILBERT, car dans un autre courrier, MAÎTRE GOUROU trouvera une pirouette pour ne pas avoir fais  ce qu'il aurait du faire . bref : M Christophe GILBERT arrive à se faire convoquer par la médecine du travail et MAÎTRE GOUROU n'y est pas arrivé . Bizarre !!!

Convocation médecine travail à la demande de M Christophe

=================================================

IMAGE N° 14 - EXTRAIT DU RAPPORT DU MÉDECIN DU TRAVAIL 

On peut clairement y voir que la case : "poste de travail adapté" n'est pas cochée.

Assurément, faire le type de boulot décrit par le médecin du travail et avec des béquilles => ça relèverai de la prouesse !!!! 

inapte au travail

 

=================================================

IMAGE N° 15 - DERNIER BULLETIN PAIE DE M Christophe GILBERT.

 

En réalité ce dernier Bulletin de paie est un SOLDE DE TOUT COMPTE pour un montant de 10€28.

Résumé simple de la Manœuvre :

- en juin 2006 et en faisant sournoisement démissionner M Christophe GILBERT, MAÎTRE GOUROU évitait de lui payer une quelconque prime de licenciement après 14 ans 1/2 de travail pour restaurer son château.

- 6 mois plus tard, en décembre 2006, comme son salarié était déclaré inapte au travail (case d'aptitude non cochée), il pouvait alors le licencier, mais  et c'est miraculeux pour MAÎTRE GOUROU l'ancienneté de son salarié n'était plus que de 6 mois (donc peanuts !!) .  Donc, un solde de tout compte de 10€28.

 

Bref, le 24 MAI 2006, M Christophe GILBERT sait qu'il va être hospitalisé.

Il part en vacances. Son employeur lui fabrique une démission en date du 31 MAI 2006. Arrive à faire signer (sous pressions ? avec du baratin ? J'ignore !!).

Lui fait probablement miroiter une reprise des avantage acquis (reprise d'ancienneté). Puis , suite à l'hospitalisation M Christophe GILBERT est en arrêt maladie pour se rétablir, mais perd la garantie de salaire et commence à s'interroger sur la Manœuvre ... etc ...de son voyou de patron !!... etc ....

 

bulletin paie décembre 2006


Commenter cet article