- 60 - Le FANTÔME de VILLETARD sans ses chaînes se rebiffe !!!

Publié le par troublante-republique.over-blog.com

Notre monde sera un jour si raffiné, qu'il deviendra aussi ridicule de croire en Dieu que de croire aux fantômes.  Georg Christoph Lichtenberg

 

Plagiat : "Espérons que notre monde devienne un jour si raffiné , qu'il sera aussi ridicule de croire en un Dieu ou un Gourou que de croire  aux fantômes" . Michel Crochemore

 

 

Le FANTÔME de VILLETARD sans ses chaînes se rebiffe !!!

 

Assurément, ne plus dépendre de son MAÎTRE est une forme de LIBERTÉ retrouvée (plus de chaînes).  Pour autant, ce n'est pas à 100% la LIBERTÉ car le cerveau lui, n'oublie pas et ne peut plus se libérer de chaînes invisibles mais bien réelles. 

 

Qui ayant été arnaqué pourrait oublier une  grossière arnaque ? Ma réponse : personne ne peut l'oublier, mais pour le comprendre, faut-il encore : avoir été  soi-même victime !!!!

 

Quand on doit être confronté à un GOUROU utilisant des tromperies, des bobards, des fourberies et pouvant impunément anarquer ceux qui osent chercher à comprendre ce qui ne colle pas  => cela laisse des traces indélébiles , aussi bien pour M Christophe GILBERT que pour moi-même.

 

Un peu d'humanisme dans ce monde de brutes. 

Différence essentielle entre les arnaqueurs et les arnaqués :


- L'arnaqueur est prompt à l'oubli et à passer l'éponge, il devient même très vite amnésique ("maladie" fréquente chez les voyous).


- L'arnaqué , à défaut d'aide de la police et/ou justice, incompris ne demande  alors plus qu'une chose => Que l'arnaque ne s'oublie pas et se sache.

 

Après avoir été 'dégusté' comme un sandwich par M OUIRA Christian (sandwich entre COFEGI GESTION et M OUIRA Christian= la distinction étant trouble). M Christophe GILBERT fait maintenant et à sa façon l'homme sandwich.

Comment faire l'HOMME sandwich pour crier la VÉRITÉ ? 

 

chateau-villetard 0354

La photo ci-dessus montre M Christophe GILBERT révolté d'avoir été viré par son patron avec un chèque de 10€28 comme solde de tout compte , après 14 ans 1/2 de travail au château de VILLETARD mais salarié fantôme de COFEGI Gestion ou il n'avait aucune relation de collègue.   Assurément son patron l'a bel et bien pris pour un idiot en manœuvrant avec un nouveau contrat qui a duré 6 mois, mais sur lequel M Christophe Gilbert n'a travaillé qu'un seul mois (le temps de faire hospitaliser puis de se rendre compte de l'arnarque)

OUi : "10€28 comme solde de tout compte , après 14 ans 1/2 de travail au château de VILLETARD" => OUI, c'est bien ça , car les 6 mois du nouveau contrat , c'est un MONTAGE (une entourloupe)  de MAÎTRE GOUROU pour ses propres convenances personnelles de GOUROU !!!! 

chateau-villetard 0361

La photo ci-dessus, montre une autre version du cri de douleur de M Christophe GILBERT. Avec photo du chèque de 10€28 que M Christophe n'a même pas osé déposer dans une banque. probablement de peur que son patron des problèmes financiers ?

 chateau-villetard 0362

 

Même photo que la précédente !!!

chateau-villetard 0343

Vue sur le Château de VILLETARD (le dos de M Christophe GILBERT) => 14 ans 1/2 de travail pour M Christophe GILBERT a restaurer ce château . le dernier 1/2 (an) n'est qu'une arnaque pour masquer les 14 ans qui précèdent !!!!

 

Le château de VILLETARD ou M Christophe GILBERT a bossé 14 ans 1/2 et maintenant il le porte comme un fardeau dans ses neurones et pour le faire voir => dans son dos !! 

chateau-villetard 0341

 

SUBLIMINAL

 

Ci-dessous : une autre forme de constestation, celle de Michel Crochemore

L'image est l'une de mes 17 jardinères aux couleurs de la république.

Bon, j'avoue : "on fait ce qu'on peut et c'est quelque part un peu broussailleux , tout comme la République".

BLEU BLANC ROUGE

je n'ai pas pu enlever le noir (les ardoises) , ni le vert (les feuilles), mais faites comme si !!! Merci.

Choix volontaire des fleurs bleues, blanches,rouges prises en photo avant que le jaune ne vienne perturber la situation.

Il y en a , d'autres méprisés dans notre république, qui ne se gêneraient pas pour le dire, donc, je le dis : "avant que le jaune du cocu de notre troublante république ne vienne perturber la situation".

 

jardinière couleur république1-copie-1

 

Puis inévitablement le jaune a commencé à venir semer le trouble ...

Il s'agit de la même jardinière, quelques jours après et sous un autre angle.

Bien que le jaune soit venu semer le trouble, il n'en reste pas moins que c'est toujours aussi brousailleux.

 

jardinière couleur république2

Commenter cet article